09/05/2014

Vandalisme chez Monsieur le Maire

                         Il y a une douzaine de jours le mur de clôture de sa villa était "Tagués"

ils-sabotent-les-voitures-du-maire-durant-la-nuit-a-son-domi_415607_516x332.jpg

ils-sabotent-les-voitures-du-maire-durant-la-nuit-a-son-domi_415608_516x332 (1).jpg

 

                                               Dans la nuit du 7 au 8 mai 

Les pots d'échappement ont été bouchés avec de la mousse, 10 jours après que la maison a été taguée. C'est de plus en plus grave. Quand on s'en prend à votre façade, on se dit que ce sont des passants et on met un coup de peinture. Mais là, ils sont tout bonnement rentrés chez moi, dans la propriété pendant la nuit. C'est inquiétant. C'est un traumatisme pour notre famille, pour ma femme, pour mes petits-enfants aussi qui passent les vacances à la maison et qui ont peur que quelqu'un vienne pendant leur sommeil« .

Robert Taillant, le maire de Saint-Féliu-d'Avall, a décidé de parler. Dans la nuit de mercredi à hier, deux véhicules qui étaient stationnés chez lui ont été sabotés. Les faits se sont déroulés entre 23 h et 8 h hier, au moment où le maire s'est aperçu qu'il avait été victime de vandalisme. Selon les premiers éléments, un ou plusieurs individus ont grimpé par-dessus le mur de clôture, ont pénétré dans la cour, ont glissé un tuyau dans les pots d'échappements et y ont propulsé de la mousse expansive avec une bombe de manière à les obstruer.

. Deux plaintes en deux semaines

»Si je ne m'en étais pas aperçu, je ne sais pas ce qui se serait passé. A minima cela aurait cassé le moteur, mais tout aurait pu exploser aussi. Je ne connais pas encore l'étendue des dégâts« , raconte Robert Taillant qui s'est rendu aussitôt à la brigade de gendarmerie de Millas afin de déposer plainte. La deuxième en l'espace de deux semaines…

Il y a une dizaine de jours, le mur de clôture de sa villa a en effet été largement tagué. Des expressions en allemand, plus précisément  »danke schön«  (Merci), ont été inscrites à la bombe à l'entrée, ainsi que le nombre '666'. Le premier magistrat, qui a décroché son siège pour la première fois lors des dernières municipales de mars, avait alors engagé une procédure et avait choisi de garder le silence.

Mais cette fois, un cran est franchi et c'en est trop. Qui s'en prend à lui ? Et pourquoi ?  »J'habite à Saint-Féliu depuis toujours et je n'ai jamais rien eu. Les inscriptions en allemand, je ne vois pas quel est le message. Comme si je devais remercier les Allemands. Mais il y a un recours devant le tribunal administratif concernant les élections qui est en cours. Certainement que des gens n'acceptent pas le verdict des urnes. Mais nous n'avons rien entendu. Et personne n'a rien vu dans le voisinage« .

Les gendarmes se sont rendus sur place afin de procéder aux constatations et prélèvements d'usage. Les investigations sont en cours.

PROVENANCE DES PHOTOS ET TEXTE L'Indépendant du 09 mai 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.