10/05/2013

La capitulation nazie

france003[1] (1).gifbanderacat.gifLe 8 mai 1945  aujourdhuit 8 mai 2013

8 mai 1945 : Jean-Yves Le Drian "Vraiment très attaché à cette commémoration"

AFP
08/05/2013, 11 h 03 | Mis à jour le 08/05/2013, 12 h 29
French Defence Minister Jean-Yves Le Drian arrives at the Elysee presidential palace on May, 7, 2013, in Paris, to attend a State dinner with French President and Polish President as part of the two-day state visit of Poland's President.   AFP PHOTO  PIERRE ANDRIEU
French Defence Minister Jean-Yves Le Drian arrives at the Elysee presidential palace on May, 7, 2013, in Paris, to attend a State dinner with French President and Polish President as part of the two-day state visit of Poland's President. AFP PHOTO PIERRE ANDRIEU (AFP PIERRE ANDRIEU)

Alors que les cérémonies nationales du 8 mai 1945 se sont déroulées ce mercredi matin avec le chef de l'Etat à Paris, le ministre de la défense Jean-Yves Le Drian, défend cette commémoration.

"Nous avons besoin de sens, nous avons besoin de commémoration, nous avons besoin de mémoire. Le 8 mai 1945, date de la capitulation, c'est la fin de la barbarie, il faut s'en souvenir", a précisé le ministre de la Défense sur BFMTV. "Je suis intrinsèquement attaché à cette manifestation et cette commémoration."

La guerre se poursuit pourtant, plus loin vers l’Est. Et ce n’est que le 2 mai 1945 que Berlin tombe enfin. Le 7 mai, le maréchal allemand Alfred Jodl signe sa reddition à Reims. Pour complaire à Staline, une nouvelle reddition est signée à Berlin le 8 mai.

Manifestation sur les Champs-Elysées pour la Victoire. Paris, 8 mai 1945.    © LAPI / Roger-Viollet

 

france003[1] (1).gif

Guerre 1939-1945. Manifestation sur les Champs-Elysées pour

Les commentaires sont fermés.