12/05/2012

Jean-Luc "enfant de la DDASS" : la Gazelle dit son amour pour sa mère adoptive

jealuc.jpg

Toujours souriant, Jean Luc bien au-delà du canton de Millas bénéficie d’une grande estime ; à de nombreuses associations il offre son dévoué bénévolat, son irréprochable dynamisme comble tous ceux qui le côtoient.

A Saint Féliu d’Avall, il ne passe pas inaperçu ; contractuel agent technique très apprécié de tous.

Son sport favori, la course à pieds, un surnom « La Gazelle » attribuée à la souplesse de sa foulée mais aussi à ses succès. A 38 ans ses victoires ce résument à de très belles performances, souvent même un podium vient l’honorer, nous citerons la dernière, à Albi, 10 km, 400 concurrents au départ, 7e à l’arrivée

Humble, brave et sage à la foi, Jean.
Luc partage ses mérites avec tous ceux qui le soutiennent l’accompagnent : je suis
dit-il parce qu’ils sont là, je leur doit tout.

Jean Luc n’oublie pas sa maman adoptive : nous laisserons la plume silencieuse traduire son émotion.

Lorsqu’il parle de celle qui le prit dans ses bras, à l’âge de 2 ans maman Ducoroy Georgette, dit-il. « Durant 27 ans agréée de la DDASS, elle nous a, moi et mes sœurs accueillis en bas âge, ainsi que Franck et Nicolas, et sommes encore avec Valérie sous son toit ». Marie Christine mariée demeure au village, tous élevés bien éduqués, comblés par toutes sa chaleureuse et protectrice attention. Comme un gosse fièrement il ajoute : « Pour lui dire notre amour avec Valérie nous avons adopté son nom : merci maman, nous sommes désormais  Jean Luc, et Valérie Ducoroy pour te combler de tout ce que tu à fait pour nous tous. »

Les commentaires sont fermés.